Dans un contexte bousculé par l’urgence environnementale, les inégalités croissantes, et l’incertitude, les élans de générosité n’ont jamais été aussi nombreux. Et les entreprises ne sont pas en reste ! Contrairement aux idées reçues, si les grands groupes, restent souvent les moteurs de cette dynamique, un très grand nombre de petites entreprises s’engagent aujourd’hui dans la philanthropie afin de concrétiser leurs aspirations d’impact[1].  Focus sur les PME.

 

 

Pourquoi concrétiser son engagement philanthropique ?

 

Un petit détour par les neuro-sciences nous éclaire sur un point fondamental : être généreux procure du plaisir.  Voilà déjà une très bonne raison de s’engager en philanthropie !

Mais, pour les entreprises, le cercle vertueux ne s’arrête pas là… D’un véritable acte de générosité le don philanthropique peut aussi devenir un outil stratégique précieux qui conjugue la volonté d’impact avec une véritable création de valeur pour l’entreprise.

 

 

Le cercle vertueux de la philanthropie

 

→ Valoriser l’image de l’entreprise

Des convictions à l’action

Aujourd’hui, le constat est clair : la rentabilité des entreprises ne peut plus être dissociée d’une forme de contribution au bien commun. Un nombre croissant d’entrepreneurs ont à cœur de contribuer à l’intérêt général et de donner du sens à leur activité. La première vocation de la philanthropie pour une entreprise est donc bien de traduire des valeurs fortes en un engagement concret. Bref, d’agir pour un monde meilleur.

De l’engagement au rayonnement

Mais entreprendre une démarche de responsabilité sociale devient aussi une priorité stratégique pour toute entreprise qui vit avec son temps. Un temps présent qui préserve son futur. La philanthropie, qui vient nourrir ces démarches, constitue en ce sens un actif immatériel incontestable. Elle permet à l’entreprise d’entrer en résonnance avec les valeurs de ses diverses partie-prenantes, contribuant ainsi à améliorer sa réputation et son attractivité.

 

→ Impliquer les collaborateurs

Renforcer l’image d’employeur

Autre point important. Les salariés, et tout particulièrement les Millénials, sont en quête de sens[2]. Dans leur choix d’employeur, comme dans leur travail. Et dans cette quête, les émotions s’invitent forcément aux côtés des indicateurs chiffrés traditionnellement alignés par les entreprises pour séduire et recruter leurs employés.

Ces derniers sont en effet de plus en plus nombreux à vouloir travailler au sein de sociétés qui incarnent des valeurs avec lesquelles ils sont alignés en soutenant des causes d’intérêt général, notamment dans le domaine environnemental. La philanthropie agit ici comme un véritable levier pour renforcer l’image d’employeur, la fierté des salariés et leur sentiment d’appartenance.

Améliorer l’engagement et la motivation

Nous avons vu que « donner » est bon pour le moral. La bonne nouvelle est que ce qui est vrai au niveau individuel s’applique également au niveau des organisations. Il est démontré que les salariés qui travaillent dans des entreprises philanthropes sont souvent plus épanouis, plus motivés et plus engagés émotionnellement envers leur employeur. Conséquence ? Vous l’aurez deviné, ils sont aussi plus productifs.

 

Enfin, bouclons la boucle, ou plutôt, ce fameux cercle vertueux. Un grand nombre de pays encouragent la philanthropie à travers des incitations fiscales. En Suisse, les entreprises peuvent déduire jusqu’à 20 % du bénéfice net à titre de dotation volontaire à des organisations d’utilité publique. Un paramètre à prendre en considération dans une démarche de don.

 

 

Parlez-en !

 

Donner, c’est donc bon pour le moral, pour la société et pour l’entreprise. Et les bonnes choses, ça se partage ! Quel que soit le type de projet philanthropique développé (don de l’entreprise, mécénat de compétences, pro-bono, parrainage, don sur salaire…), il est un incontournable : l’entreprise doit communiquer sur sa démarche. En interne afin d’impliquer les employés et de les fédérer autour d’un projet commun. En externe, pour promouvoir la cause soutenue et faire résonner son engagement auprès de ses publics.

 

Alors, convaincu ? Découvrez nos projets en faveur de la nature et des animaux.

 

 

Poignée de main

 

[1] Le baromètre Admical 2018 sur le mécénat des entreprises en France souligne l’implication grandissante des TPE et PME dans le mécénat puisqu’elles représentaient 96% des entreprises mécènes. https://admical.org/sites/default/files/uploads/etude_mecenat_dentreprise_en_france_-_2018_vf_.pdf

[2] Etude Accenture, 2017, https://www.accenture.com/fr-fr/company-news-release-only-one-new-graduate-wants-work

 

 

 

Partagez cet article

Articles similaires

Partagez cet article

Soutenir la Fondation

Ce projet vous parle? Cliquez pour les soutenir financièrement.

FAIRE UN DON