29 juin 2021, Leyton – petit village de l’ouest du Canada. 49,5°C au compteur. Leyton, un petit village qui n’est plus. Décimé à 90% par un feu de forêt déclenché par une vague de chaleur inédite. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. La nature, elle, est privée de parole mais se fait entendre à sa manière. Soumise et rebelle, elle nous rappelle, malgré elle, que cela ne peut plus durer. Il est vital d’agir. Et c’est ce que nous souhaitons faire, à notre échelle, en soutenant des projets visant la préservation de l’environnement et des animaux.  

 

 

Lurgence environnementale

 

Changement climatique, renouvellement des énergies, préservation des ressources, protection de la biodiversité sont des enjeux fondamentaux pour l’avenir de notre planète et des générations futures. Répondre à ces défis, intimement liés, est indispensable pour préserver les écosystèmes naturels mais aussi chacun d’entre nous, humains comme animaux. Car nous ne pouvons pas bien vivre sur une planète malade. S’il le fallait, la pandémie du Covid-19 nous aura remis les idées au clair sur ce sujet. La crise environnementale impacte notre santé, notre situation économique et les équilibres sociaux. Elle bouleverse notre quotidien.

Notre bien-être est, par essence, lié à celui de la nature et des espèces animales. 

 

Objectif planète verte

 

Ouvrir les yeux…

La planète brule, la banquise fond et les cris d’alarmes se multiplient. Mais la bonne nouvelle est que, après avoir entendu, nous sommes de plus en plus nombreux à écouter ces appels et à ouvrir les yeux sur cette réalité. Le climat est la préoccupation numéro 1 des Européens[1].  L’heure est à la remise en cause et à la mobilisation.

 

…et agir

La sensibilité envers la cause environnementale se multiplie à différents niveaux. Politiques, entreprises, associations, institutions, fondations philanthropiques et individus s’engagent, avec une intensité, sincérité et efficacité certes variables, mais de manière croissante. Une tendance particulièrement forte chez les jeunes, incarnée par la désormais iconique Greta Thunberg.  Convaincus de leur capacité d’action personnelle, la jeunesse appelle à des efforts partagés en matière d’environnement, plus particulièrement de la part des pouvoirs publics et des entreprises [2].

 

La philanthropie pour un monde plus durable


Qu’en est-il du côté de la philanthropie ? La cause environnementale inquiète, indigne et agite. Mais, paradoxalement, elle occupe une place plutôt timide au rang des causes soutenues par les philanthropes. La philanthropie environnementale ne représente que 7 % du mécénat en France[3] et moins de 5 % aux Etats-Unis.[4].  Et pourtant, les besoins sont colossaux.

Si l’impulsion et la mise en œuvre du changement proviendront avant tout des gouvernements, les donateurs peuvent aussi contribuer de manière tangible à préserver notre patrimoine naturel commun. Car si les petits pas ne suffisent, ils comptent vraiment.

 

Chaque action compte

 

Chez Equestrio Foundation, nous sommes convaincus que toute action a son importance et que chaque don joue son rôle pour répondre à la crise climatique et environnementale. Small is always beautiful !

 

Agir concrètement

Nous souhaitons apporter notre pierre à l’édifice en soutenant des projets à taille humaine qui contribuent à la protection de l’environnement et des animaux, pour mieux vivre ensemble.
Nous finançons des initiatives ciblées, sélectionnées à l’aune de leur viabilité et de l’engagement de ceux qui les portent.

Notre volonté primordiale est d’avoir un effet concret et mesurable et de permettre à nos donateurs, entreprises  comme personnes individuelles, de concrétiser leur aspiration d’engagement avec la certitude que leur action aura un impact tangible.

 

Et vous ?

Touché, impliqué, percuté par la question environnementale, vous avez-vous aussi à cœur d’agir ?

Agir c’est donner : alors n’hésitez pas à soutenir nos projets financièrement. Par ici !

Agir, c’est aussi en parler : partagez nos pages projets, nos news (et plein d’autre choses !) pour leur donner de la visibilité.

 

 

 

[1] Selon une étude Ipsos-EDF sur 24 000 personnes de 30 pays différents, publiée par le JDD en novembre 2019, 70% des personnes attendent des actions des gouvernements pour protéger la planète. 

[2] Etude « Agir pour l’environnement », INJEP, 06/01/2021. 82 % des jeunes de 18-30 ans appellent à un changement de pratiques ne reposant pas uniquement sur les efforts de citoyens mais reposant également sur ceux des entreprises.

[3] Baromètre de l’Admical, 2018

[4] En 2017, aux Etats-Unis, sur les USD 410 milliards de dons versés aux organisations caritatives, seuls 3 % ont été consacrés à des causes environnementales.

 

Partagez cet article

Articles similaires

Partagez cet article

Soutenir la Fondation

Ce projet vous parle? Cliquez pour les soutenir financièrement.

FAIRE UN DON