Sofie & Tony Co-Founder of the Elephant Haven Sanctuary

 

Elephant Haven, c’est une histoire d’éléphants – vous l’aurez deviné…Mais c’est aussi celle de personnes qui s’engagent pour offrir un espace de vie à ces vénérables mammifères sauvages, une fois l’enfermement du cirque ou du zoo derrière eux. C’est une équipe soudée, constituée de nombreux bénévoles. C’est aussi, et surtout, Sofie et Tony, les fondateurs. Partons à leur rencontre…

 

Un havre de paix pour les éléphants

 

Elephant Haven est le premier sanctuaire pour les éléphants de zoos et de cirques créé en Europe.

Pourquoi un sanctuaire ? Heureuse évolution des mœurs, de plus en plus de pays européens interdisent désormais les animaux sauvages dans les cirques, dont les éléphants. Mais il n’est malheureusement pas toujours possible de les ramener dans leur pays d’origine et aucun endroit n’existe en Europe actuellement pour accueillir ces pachydermes retraités.

 

Sofie et Tony : d’Anvers … au Limousin

 

Créer, de rien, un espace de 38 hectares pour recueillir, resocialiser et réhabiliter ces éléphants en fin de carrière, c’est le rêve qui a pris forme il y a quelques années dans l’esprit entreprenant de Sofie Goetghebeur et Tony Verhulst, les fondateurs d’Elephant Haven . Un rêve qui, très vite, s’est transformé en un projet…plutôt atypique. Et surtout, un défi de taille. Mais pas de quoi refroidir la fougue sereine de ces deux soigneurs de zoo belges !

Après plus de 20 ans de bons et loyaux services au Zoo d’Anvers, ne parlant pas un mot de français, ils ont décidé en 2014 de tout quitter pour…Bussière-Galant…au sud de Limoges…dans le Limousin ! L’aventure Elephant Haven pouvait commencer. Un nouveau départ qui, lui, n’a rien d’une retraite ! Quand on leur demande combien de temps ils dédient à leur projet : « 7 jours sur 7 depuis ses débuts, et cela, de tout notre cœur.” Une nouvelle vie bien remplie. Et pour cause, il en faut de l’énergie pour offrir à ces pachydermes un accueil à la hauteur de leur superbe !

 

L’énergie du corps et de l’esprit

 

Animés par une véritable passion et un profond respect pour les éléphants, Sofie et Tony ont déployé de nombreux efforts pour faire sortir leur projet de terre et en offrir une, de terre, paisible et accueillante, à leurs pensionnaires retraités.

Des efforts visibles et de la sueur pour construire les clôtures, bâtir les étables ou planter des arbres et des poteaux. D’autres, en coulisses, ponctués par les joies de l’administration : découverte de la règlementation, demandes autorisations, nombreuses réunions, et…quelques frustrations à la clé ! Mais toujours la même détermination, et après avoir recu toutes les autorisations necessaires en 2018, pour franchir cette étape fondamentale en 2020, en pleine pandémie, avec l’obtention de l’autorisation d’héberger trois éléphantes femelles. Les deux soigneurs n’ont désormais qu’une seule hâte : accueillir leurs premiers éléphants et sensibiliser le public à leur cause.

Reste maintenant à convaincre les propriétaires de leur confier leurs animaux, ceux-ci faisant preuve d’une certaine réticence…

 

L’énergie d’une équipe dévouée

 

Lorsque Sofy et Tony présentent leur projet, ils parlent systématiquement de ces femmes et de ces hommes qui le font vivre : « c’est une réelle aventure humaine, où chacun apporte une aide, dans son domaine de compétence. C’’est ce qui, à nos yeux, rend ce projet si unique et si beau ».

Dans cette aventure, il y a tout d’abord une formidable équipe de bénévoles qui apportent « une aide énorme au quotidien, à tous les niveaux », souligne Sofie. Mais aussi un conseil consultatif, des experts et des vétérinaires internationaux. Elephant Haven, c’est une équipe complète où la générosité se mêle à l’expertise afin d’accueillir les pachydermes en respectant le plus haut degré d’exigence.

 

L’énergie de la générosité

 

Le couple de fondateurs a engagé ses économies pour le lancement du projet, mais Tony rappelle qu’il n’aurait jamais pu voir le jour « sans l’aide de fondations, de partenaires et de donateurs». Il est important de souligner que ce type d’initiative engendre des frais conséquents. Sofie et Tony lancent régulièrement des appels aux dons pour acheter des équipements mais aussi des médicaments et de la nourriture pour les éléphants. Plus grand herbivore au monde, l’éléphant n’engloutit pas moins de 20 tonnes de foin par an !

 

 

Vous aussi, vous souhaitez contribuer à ce beau projet ? N’hésitez pas à faire un don ici. Chaque action compte et aucune n’est jamais trop petite pour ces majestueux pachydermes!

 

 

P.S Et si jamais vous vous demandez « Mais pourquoi le Limousin ?!? », voici la réponse de Sofie ! « Ici, il y a un bon équilibre pour les éléphants. On trouve beaucoup d’eau, de foin, des arbres comestibles et un relief légèrement vallonné ». A boire, à manger, une nature préservée…un retour aux fondamentaux qui appelle à réflexion 😊

 

[1] De son nom complet, European Elephant Sanctuary (EHEES)

Partagez cet article

Articles similaires

Partagez cet article

Soutenir la Fondation

Ce projet vous parle? Cliquez pour les soutenir financièrement.

FAIRE UN DON